Les enfants indigo ou l’art de se rassurer comme on peut !!??
Trouble de la personnalité borderline, état limite et enfants dits indigo.

Introduction

Selon leurs auteurs (Nancy Tappe, Lee Carroll, Jan Tober…), les enfants indigo auraient une « aura de couleur Indigo, bleu foncé ». On parle aussi d’enfants des étoiles, d’enfants étoiles, de semences d'étoiles…
Ces enfants seraient venus au monde avec une mission précise pour guider l’humanité mais aussi amener au monde plus d’amour et de compassion.
Toujours selon ces même théories, tous les enfants ne seraient pas indigos, seuls les plus « chanceux » le seraient !
Comment reconnaître un enfant indigo selon ces théories ?
Les enfants indigo sont souvent présentés comme étant surdoués. Ils auraient du mal à s’adapter à notre monde, à l’éducation telle qu’elle est pratiquée dans nos sociétés occidentales et de fait,  ils présenteraient des traits de personnalité (symptomes ?) qui permettraient de les détecter.
Ces enfants auraient des comportements hyperactifs, inadaptés, voire autistes et ils seraient nombreux à être en échec scolaire.
Pour répondre à la théorie, leurs troubles de la personnalité ne viendraient pas de troubles psychologiques ou physiologiques mais viendraient du fait que la société "freinerait leur développement harmonieux".
Votre enfant serait-il "indigo", un "élu" ?
Selon les théories des auteurs :
1) Votre enfant est-il venu au monde en agissant comme s’il était « royal » ?

2) Votre enfant a t’il le sentiment de mériter d’être ici ?

3) Votre enfant a t'il un sens aigu du moi ?

4) Votre enfant a t’il des difficultés avec la discipline et l’autorité ?

5) Votre enfant refuse-t-il de faire certaines choses qu’on lui dit de faire ?

6) Est-ce que les files d’attente torturent votre enfant ?

7) Votre enfant est-il énervé par des systèmes ou « rituels orientés » qui exigent peu de créativité ?

8) Votre enfant voit-il de meilleures façons de faire les choses à la maison et à l'école que celles proposées ?

9) Votre enfant est-il non-conformiste ?

10) Votre enfant refuse t-il de se sentir coupable ?

11) Est-ce que votre enfant s’ennuie vite en faisant des taches désignées ?

12) Est-ce que votre enfant présente des symptomes de Trouble de Déficit d’Attention

13) Est-ce que votre enfant est particulièrement créatif ?

14) Votre enfant montre t-il de l’intuition ?

15) Votre enfant a t-il une forte empathie pour les autres ?

16) Votre enfant a t-il développé des pensées abstraites très tôt ?

17) Votre enfant est-il très intelligent ?

18) Votre enfant est il très talentueux (peut etre identifié comme doué) ?

19) Votre enfant semble t’il un reveur ?

20) Votre enfant a t’il des yeux avec un regard « profond et sage » ?

21)  Votre enfant a t’il une « intelligence spirituelle » ?

Toujours selon les auteurs, si vous avez plus de 10 réponses positives alors votre enfant serait probablement indigo. Et s’il a plus de 15 il le serait presque certainement.
(sources: The New Kids Have Arrived by Jan Tober and Lee Carroll and her experiences with children www.metagifted.org, Lee Caroll - Jan Tober, Les Enfants indigo : Enfants du 3 millénaire, Éditions Ariane, 1999 ISBN 2920987364)

Ce qu’ils en disent
* « Tout enfant ne naîtrait pas "Indigo", selon les partisans de cette théorie. Les "enfants Indigo" seraient une génération spéciale d’enfants nés après 1992. Mais les enfants nés avant, et ce dès les années ’80, auraient également la chance, moindre certes, d’en être. Selon d'autres auteurs, les enfants nés en 1978 ou après sont "Indigo". Cependant, quelques "enfants Indigo" seraient venus sur Terre, bien avant 1978. D'autres, vers les années 50 et 60 seraient venus en éclaireurs pour juger de la qualité de la planète. Le consensus n'est donc manifestement pas de mise.
Les "enfants Indigos", considérés comme des incarnations divines, seraient venus au monde avec desdéfis à relever. Ils seraient venus pour augmenter la vibration de la planète Terre et de l'Humanité. » (prévensectes.com)

* « La mission des enfants indigo serait de guider l'humanité. Ils doivent donc être élevés dans l’idée qu ils sont supérieurs et qu ils ont une mission à accomplir. Leurs parents ne doivent en aucun cas les contrarier, les contredire au risque de développer chez ces enfants des tendances suicidaires voire meurtrières. Le recours à des psychiatres est déconseillé et la médecine classique est disqualifiée car les médecins sont incapables de voir les couleurs de l'aura. Les enfants indigo doivent donc être soignés par la technique de l EMF Balancing, créée par Kryeon »
« Certains parents, impressionnés par les capacités de leur enfant ou désemparés par ses troubles psychologiques se rallient à cette théorie. L'enfant est alors élevé dans un contexte de « toute puissance », ce qui peut présenter un réel danger pour son épanouissement affectif, psychologique et social. » (Unadfi - Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'individu)

* « Le développement du phénomène des « enfants indigo » illustre le danger, persistant et multiforme, que représentent les dérives sectaires pour les mineurs. Les « enfants indigo » et la méthode dite de la « communication facilitée » figurent en tête des déviances thérapeutiques les plus souvent évoquées » (miviludes - Mission interministerielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires)
 

.
Enfants ou adultes indigo et trouble borderline ?
Cette question peut sembler bizarre, incongrue voir insultante pour certains alors que d'autres, notamment sur certains forums internet, n'hésitent pas à la poser.
Les personnes qui souffrent d’un trouble borderline sont hypersensibles, sont parfois en échec scolaire et ont un ensemble de troubles et de symptomes alors meme qu’elles n’ont pas de déficience intellectuel.
Si l’on se réfère aux symptomes du troubles borderline et aux critères des enfants "indigo" alors il serait effectivement possible de supputer (à tort) que les(des) « borderline seraient indigo ». (A noter que de nombreux groupes sectaires ont tendance à nier la notion de trouble psychiatrique)

Pourquoi à tort ?
Et bien en premier lieu, je ne pense pas que ce soit une chance de souffrir d’un trouble de la personnalité borderline, le trouble borderline est synonyme de souffrances.
En second lieu, il me semble indispensable de soulager leurs souffrances. Le soulagement d'un trouble borderline passe par une psychothérapie et, pour ceux qui en ont besoin, par des médicaments prescrits par des médecins spécialistes du trouble.
Laisser un enfant ou un adulte qui aurait ce type de comportements et de symptomes sans une aide et sans traitements adaptés, et ce,  "pour ne pas entraver son destin" comme cela est préconisé par les théoriciens de l'indigo, me semble relever de la non-assistance à personnes en danger !

D’autre part de nombreuses études ont montré qu’il existait un lien entre les premiers années de la vie (traumatismes, maladies dans la famille, …) et le trouble borderline. Ceci pour dire que le trouble borderline ne ne semble guère « venu du ciel » et que la relation parents (mère) / enfant est extremement importante. Cette relation mère / enfant devant être à la fois « protegeante » mais aussi fixant des limites. (La sur-protection mais aussi la "sous-protection" peuvent se réveler dommageables pour la construction de la personnalité de l'enfant)

Enfin, quand bien même la théorie de l'indigo reposerait sur des éléments tangibles et non des théories totalement « fumeuses » avec aucun fondement scientifique, nous n’acceptons pas l’idée qu’il puisse y avoir d'un coté des « élus » et de l'autre, les « autres ».
Il est vrai que tout enfant ne vient pas au monde avec les mêmes "chances", que cela vienne de son environnement ou de son patrimoine génétique, mais l’idée même que le destin d'un enfant soit tracé à l’avance m'est insupportable.
 

Peut on comparer la théorie de l’indigo avec celle de l’émophane ? (voir l'émophane)
Bien sur que non !
L’indigo tend à cataloguer les individus avec d’un coté les « élus », ceux qui ont un destin que nul ne doit entraver (quand on regarde leur test, on pourrait dire des « sales gosses » si ceux ci n’étaient pas en souffrance) et de l’autre coté « les autres » qui n’auraient pas cette « chance ». (je met le mot « chance » entre guillemets car je ne considere pas comme "chanceux" un enfant qui auraient tous ces « symptomes »)
L’émophane a un objectif contraire…il a pour finalité de déstigmatiser les personnes qui souffrent d’un trouble borderline afin qu’elles-memes mais aussi leur environnement, cesse de ne voir que les cotés négatifs de leur « personnalité » (je préfèrerais écrire « comportements »).
Comme cela a été dit et redit, ce n’est pas une chance de souffrir d’un trouble borderline, c’est une énorme souffrance pour eux-memes mais aussi leurs proches. Le concept d’émophane a pour objet de rééquilibrer la balance, il se veut rassembleur.
La notion même d'enfant indigo et d'élu est antinomique avec les traits de l’émophane.
Bref supposer que la théorie de l’indigo et que celle de l’émophane auraient des points communs relèvent soit de l’incompréhension soit de la manipulation du concept.
Que conclure ?
Nous pouvons comprendre que des parents désemparés par certains comportements de leur enfant ou qui refuseraient de les considérer comme "malades" puissent se réfugier dans le concept "fumeux" de l'enfant indigo.
J'imagine qu'il est plus facile pour ces parents là de se dire que leur enfant n'est pas "malade" ou un "sale gosse" mais qu'il est une sorte "d'élu".
Mais je ne pense pas que l'on puisse résoudre un problème médical ou psychologique en se réfugiant derrière des théories qui au final peuvent priver l'enfant des soins dont il a besoin.
En ce sens, il nous semble fort malsain et dangereux de véhiculer l'idée qu'il puisse exister des enfants de lumière, des élus.
Alain Tortosa
Psychothérapeute, président de l'AAPEL.
 


AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline
.
Ouvrages sur le trouble
.

.
Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
.
.
Dernière mise à jour  2011
(création se ptembre 2OO7)
voir www.emophane.org
Copyright association AAPELTM - Tous droits réservés
EmophaneTM est une marque déposée de Alain Tortosa
Auteur Alain Tortosa, praticien en psychothérapie, président fondateur de l'aapel
Association loi 1901 à but non lucratif

indigo
enfants de lumiere.
enfants indigo.
 

Trouble de la personnalité borderline, état limite, TPL, personalité, border line, bordeline, boderline, border-line, maladie, syndrome, désordre, psy, définition, definition, borderlines.
emophane.