AAPEL
Association d'Aide aux Personnes avec un Etat Limite
L’associtation aurait-elle des comportement sectaires, serait-elle dirigée par un président «psycho-sectaire» avec des techniques manipulatrices ?
.
Préambule :
Notre site  est le reflet des informations de la communauté scientifique internationale sur le trouble de la personnalité borderline ou état limite… Supposer que les informations présentées sur le site relèvent de la pratique sectaire, reviendrait de fait à supposer que la communauté scientifique internationale est aussi une secte qui cherche à vous manipuler pour vous faire croire que vous auriez des "maladies qui n'existent pas"… Qu’à cela ne tienne, nos détracteurs disent alors que ces informations constituent un alibi
Pourquoi cette question de "sectaire" et pourquoi la poser, n'est-ce pas introduire ou nourrir le doute ?
Tout simplement parce qu’une campagne active a été lancée sur Internet (lors de la publication de ce texte) contre notre association et moi même, son président, notamment par une association qui a, en théorie, pour vocation d’aider les victimes de pseudo-psy dangereux et manipulateurs.
Alors que faire ?
- Faire le mort avec pour conséquence une forme de "qui ne dit mot consent"
- Réagir avec pour conséquence de donner le sentiment de se justifier et une forme de "il n'y a pas de fumé sans feu"
Bref, peut-on gagner face à la rumeur ?

En tous les cas mon propos n’est certainement pas de dire qu’il ne faut pas aider des victimes (notre association ayant ces buts) mais qu’il n’est pas admissible, sous le couvert de protéger des (supposées ou non) victimes, d’en créer d’autres !
Quand on se permet de lancer des accusations précises, sous le couvert de l’anonymat des témoins, tout en ne citant pas «ouvertement» les noms des personnes que l'on juge «coupables», cela ne me semble pas relever de la morale ou de l'honnêteté intellectuelle.
Si on se réfère à la «déontologie» d'une de ces associations, leur discours concernant le texte que vous lisez devrait être «surtout ne lisez pas cette page, elle a pour but de vous manipuler» ou «lisez la, mais gardez-bien en mémoire qu’aucun argument n’est recevable car il est le fruit d’un manipulateur»…
Personnellement je pourrais rajouter à leurs propos «Oui, surtout ne lisez pas ce texte car ce qui est écrit pourrait vous aider à découvrir, par des arguments relevant du simple bon sens, qui manipule qui»

Je souhaite donc une bonne lecture à tous les «inconscients» qui prendraient le risque et surtout le temps de lire ces pages qui n'ont pas vocations à être lues dans leur intégralité (humour 2ème degré) mais en fonction des questions que l'on peut éventuellement se poser.

Sommaire des questions / réponses sur les pratiques "supposées sectaire" de l'association et son président:
«Le psycho-sectaire s’auto-proclame psychothérapeute»
«L’implication émotionnelle est considérée comme suspecte»
«Le psycho-sectaire a une mission divine»
«Le psycho-sectaire énonce ses vérités»
«Le psycho-sectaire a pour vocation première de faire de l’argent, vous demandez au personnes de faire des dons ou d’acheter votre livre...»
«Le psycho-sectaire est narcissique, il aime son image, une des preuves est que vous citez votre nom à chaque page...»
«Le  psycho-sectaire cherche à mettre en place un état de dépendance chez ses patients et à en faire des «commerciaux» de la «secte»».
«Vous favorisez l’auto diagnostic» (bis)
«Le psycho-sectaire garde ses adeptes captifs».
«Le psycho-sectaire garde ses adeptes captifs (bis) en jetant le discrédit systématique sur la psychiatrie et la psychologie universitaire»
«Le psycho-sectaire utilise l’argument scientifique comme alibi pour mieux manipuler»
«Le psycho-sectaire ne répond à aucune éthique à la différence des «vrais» thérapeutes...»
«Le psycho-sectaire cherche à faire un maximum d’adeptes... et tout le monde peut se reconnaître dans votre description»
«Le psycho sectaire n’hésite pas à trouver des problèmes psychiques chez des personnes qui n’ont rien et fabrique des souffrances»
«Le devoir de tout pseudo-défenseur d’une victime de (présumé) psycho-sectaire est de ne pas rentrer en contact avec la «secte»»
«Des pseudo-défenseurs insistent sur cette obligation de ne surtout pas entrer en contact avec les (présumés) psycho-sectaires, ...»
«Des pseudo-défenseurs insistent aussi sur l’obligation (si, si) de ne surtout pas entrer en contact avec les «adeptes manipulés»»
«Le psycho-sectaire prouve sa mauvaise foi en étant procédural et en disant au média qu’il est une victime»
«Selon des pseudo-défenseurs ..., le particulier croirait qu’un psychothérapeute est la personne la plus qualifiée pour l’aider...»
«Le psycho-sectaire trompe et fait croire qu’il est diplômé en utilisant le titre de psychothérapeute»
«Le psycho-sectaire non diplomé n’a aucune formation»
«Comment décider de la non compétence ou de la dangerosité d’un (présumé) psycho-sectaire?»
«Le psycho-sectaire auto-proclamé manipule»
«Nous avons de nombreux témoignages qui corroborent que vous ‘manipulez’ des personnes qui vont ‘bien’ pour leur faire croire... »
«Si ces personnes se sont laissées «piéger» par l’association, c’est parce qu’elles étaient «manipulées» par d’autres
«Nous avons de nombreux témoignages qui corroborent que vous ‘manipulez’ des personnes qui vont ‘bien’ pour leur faire croire...» (bis)
«Le trouble de la personnalité borderline est connu de la psychiatrie donc les psychiatres sont compétents»
«Vous jetez le discrédit sur le métier de médecin psychiatre, que vous ont-ils faits?»
«Des pseudo-défenseurs insistent vraiment sur l’importance de la formation»
«Le psycho-sectaire auto-proclamé est incompétent»
«Le psycho-sectaire est à ce point mégalomane qu’il se met à former des praticiens en psychothérapie»
«Des pseudo-défenseurs des «victimes» de psycho-sectaires précisent qu’il est important de rendre hommage aux "vrais" psys ...»
«Les 8 critères du totalitarisme idéologique» (utilisés pour détecter une démarche sectaire)
«Pourquoi ne citez-vous pas vos détracteurs, vous avez peur, vous êtes lache, vous avez honte?»
Conclusion
Nous joindre

Argumentaire:
Vous verrez dans ce document que l’argumentaire «antisecte» qui est généralement utilisé pour prouver qu’un «pseudo-psy» est «dangereux» peut aussi utiliser les mêmes méthodes «sectaires» qu’il prétend combattre.
Cet argumentaire repose sur l’ensemble des points suivants:

Conclusion?
Vous avez toute liberté de vous faire une opinion…
Mon combat, notre combat est pour l'amélioration de la santé des personnes, pour l'information, pour une meilleure prise en charge, pour de meilleurs traitements et pour de la prévention…
Le combat de certains de nos détracteurs semble «contre» et non «pour», contre des psy "dangereux" (pour lesquels je ne possède aucune statistique quant à leur nombre ni leur corps de métier)
Alors je préfère «mon» (le "mon" étant en l'occurrence un "mon" collectif) combat, car celui-ci permet aussi de combattre les psy incompétents par manque de formation ou déviants, mais sans préjuger de leur appartenance à une institution ou un corps de métier.

Je suis pour l'information contradictoire, pour les argumentaires qui s'appuient sur des supports scientifiques et des outils statistiques éprouvés et contre le «fanatisme» de certains qui ont pour mission de «nettoyer les écuries d'Augias»!

Voilà, au regard des centaines de courriers d’éloge que nous avons reçus depuis le début de la création de l’association, je ne peux que penser que nous avons notre raison d’être.

Le problème est que nous cherchons à aider le plus de personnes possibles, à améliorer la reconnaissance, prise en charge de patients…
De ce fait, être déclaré d’utilité publique est important mais je crains que ces projets soient menacés ou compromis si des personnes malintentionnées ont toute liberté de nous dénigrer et de nous diffamer en se protégeant derrière un anonymat le plus total

C’est donc à vous, vous membres de notre association, vous lecteurs de ce site, vous professionnels de santé mental qui mettaient l’humain au cœur de votre action de vous mobiliser si vous en avez le désir pour dire haut et fort si vous voulez que nous poursuivons notre combat ou pas !
Les choses ne pourront changer que si vous, vous les personnes concernées, vous mettez à dire «stop» et «je veux»
Nous avons besoin de vous maintenant, maintenant que nous sommes menacés, et pas demain… demain nous pourrions ne plus être la!

Merci de votre écoute

Pour nous joindre
Merci d'utiliser une des méthodes de la rubrique "nous contacter". Il est probable que nous publierons certaines de vos réactions, merci de préciser dans votre courrier si vous autorisez leur publication
Statuts et règlement intérieur de la fédération