Synthèse du trouble borderline pour les plus jeunes avec des mots moins compliqués


C'est quoi la maladie "Borderline" ?
" J'ai mal dans ma tête " (*)
"les malades borderlines ne sont pas tous pareils, il y en a des plus malades que d'autres"
Information
Note
C'est une vraie maladie, pas une maladie inventée, ni une maladie que l'on dit lorsque l'on ne sait pas ce que sait, c'est donc sérieux. Beaucoup de gens ont cette maladie environ plusieurs centaines de milliers de personnes - La princesse Diana était borderline
C'est une maladie grave si on ne la soigne pas. - Le malade a mal dans sa tête et il est très triste
9 malades sur 10 qui ont celle maladie ont aussi une ou plusieurs autre maladie comme ca ou une maladie mentale (du cerveau) . Par exemple "dépendante" (qui se debrouille pas toute seule) ou "évitante" (qui a peur des autres)
Les docteurs se trompent des fois, ils oublient de dire qu'il a aussi cette maladie, souvent parce que cela fait longtemps qu'ils n'ont pas faits de "révisions" et qu'ils ne connaissent pas tous les progrès pour soigner cette maladie. 
Le problème est que si l'on ne donne pas le bon médicament au malade en ayant pas vu qu'il avait aussi la maladie borderline alors, au lieu de lui faire du bien, ça peut le rendre encore plus malade.
Le docteur qui le soigne doit obligatoirement avoir l'habitude de soigner des malades Borderline parce que c'est compliqué, sinon il peut se tromper
- Tu dois aider ton docteur à te soigner et pas lui mentir
A cause de sa maladie, le malade Borderline est plus fragile que les gens pas malades, il va pour un truc pas grave se mettre à pleurer ou s'enerver et après il va être fatigué pendant un bon moment
En voyant ça, on se dira "mais pourquoi elle a fait ça ?"
- Tu penses avoir cette maladie, tu veux devenir "célèbre" alors tu peux remplir ce questionnaire
Le malade souffre beaucoup, il a très mal dans sa tête, il sait qu'il a un problème (il croit qu'il est pas comme tout le monde) mais il ne comprend pas pourquoi il va mal et il ne sait pas comment aller mieux et à cause de sa maladie, il n'y arrive pas même si il essaye.
C'est pareil pour tous les borderline, même pour celui qui dit qu'il va bien 
(il va rien dire, il va essayer de cacher qu'il a mal pour pas que les autres s'inquiètent)
- C'est pas "normal" d'avoir mal
Le malade ne sait pas y faire avec les gens, et on croit qu'il est pas comme tout le monde et des fois qu'il est méchant, cruel (méchant par plaisir) ou sans coeur. 
Un peu comme si ça le faisait rigoler quand quelqu'un d'autre a mal
Il fait ça mais pas avec tout le monde (Par exemple une malade adulte - grande personne - sera gentille avec les enfants)
En réalité c'est souvent qu'il a un trop grand coeur et il fait semblant d'être comme ça pour pas qu'on le voit se mettre à pleurer.
- Il faut toujours se poser la question "mais pourquoi il a fait ça ?"
Et oui, il ne sait pas y faire avec les autres car il est trop sensible (fragile), il a souvent des problèmes des changements de caractères (humeur) , très forts et sans prévenir
C'est un peu comme si d'un coup et sans raison, il se mettait en colère ou à pleurer mais que c'est pas lui qui l'a décidé. 
Un peu comme si il y avait une autre personne dans sa tête qui l'obligeait à faire ces trucs bizarres
- Il fait ça pour dire "au secours, j'ai mal"
A cause de sa maladie, le malade Borderline fait des colères et on ne comprends pas pourquoi il s'est mis en colère ou alors il se met à pleurer d'un coup et on sait pas pourquoi
Le malade peut en une seconde passer d'un coup de "tout gentil, un vrai ange" à d'un coup sans qu'on comprenne pourquoi "un vrai monstre" comme si il était sans coeur et méchant mais bien sur c'est pas de sa faute mais à cause de sa maladie.
- Il faut se poser la question "mais pourquoi il a fait ça ?"
Il se fait beaucoup de mauvais sang, il a peur de faire plein de choses (même si il le dit pas, mais on le voit bien). Quand il a trop peur, il préfère dire qu'il a pas envie plutot que d'essayer.
Des fois, il commence un truc mais ne finit pas ce qu'il a commencé
Le malade souffre de grande tristesse, des moments pendant lesquels il a envie de rien et il pense qu'il n'est pas quelqu'un de bien, mais aussi où il pense qu'il est tout seul même si c'est pas vrai. 
A ces moments, c'est un peu comme si il redevenait un petit enfant (des fois il se lave pas, il fait pipi au lit, il se conduit comme un enfant, on doit tout lui faire,...)
Mais ca n'arrive pas tout le temps, quand il veut le cacher aux autres souvent il y arrive très bien.
- Ca sert à rien de lui dire "bouge toi, secoue toi", il faut d'abord le soigner
Il a très peur que plus personne ne l'aime et de se retrouver abandonné mais à cause de sa maladie et parce que souvent on le comprends pas, on ne comprend pas pourquoi il est triste, on ne comprend pas pourquoi il se met en colère quand on veut l'aider, alors il finit pas se retrouver tout seul parce qu'on trouve qu'il nous casse les pieds et qu'il a un sale caractère - Tout le monde doit lui dire qu'il l'aime
Il est souvent très seul parce qu'il a peur d'avoir de la peine. 
Le malade Borderline est super sensible, le moindre petit problème, la moindre petite peine de coeur est pour lui comme un drame, un truc terrible. 
Alors c'est pour ça que souvent, il préfère rester dans son coin, comme ça il est tranquille (mais il est tout seul et triste sans le dire à personne)
Mais des fois pour penser qu'il est pas tout seul, il change tout le temps d'ami(e)s
- Quand une personne et toujours toute seule, on doit s'inquiéter
Le malade, il s'aime pas et il n'arrive pas à faire confiance aux autres.
En vérité, il a peur des autres, il a peur d'être encore triste. 
Il se trompe bien sur mais il se dit dans sa tête
"C'est pas possible, personne ne peut m'aimer, je suis quelqu'un de pas bien du tout, je suis une méchante, et puis si lui, il dit qu'il m'aime, je peux pas le croire, je suis sur qu'il va me mentir pour ne pas me faire de la peine et pour me faire plaisir"
Comme il a peur, il sait plus trop si il aime quelqu'un ou si il le déteste. Il aime pas qu'on lui dise quelque chose parce qu'il a peur qu'on se moque de lui
- Peut-être que sa commence en arrêtant de lui mentir ?
Le pauvre malade est complètement perdu dans sa tête, il se pose plein de questions 
"Mais je suis qui, qu'est-ce qui va pas dans ma tête ?
pourquoi est-ce que je suis toujours seul ?
pourquoi personne ne s'inquiète pour moi ?
pourquoi personne ne me comprends ?
pourquoi personne ne m'aime ?
.. et puis personne ne peut m'aimer moi !"
Bien sur il se trompe mais il ne le sait pas
- Si on ose pas en parler à ses parents, à ses oncles ou tantes, on peut en parler au docteur
Des fois on a l'impression que le malade Borderline adulte est une grande personne, un adulte et des fois qu'il est comme un enfant qui a des problèmes.
On a l'impression que chez lui, y'a pas de milieus
Pour lui y'a des gens qui sont  des "tout gentil" ou des "tout méchant"
Et en plus, ça peut changer d'un coup, sans raison !
Il va dire:
"Caroline je l'adore elle est gentille"
et 2 minutes après elle va dire 
"Caroline je la deteste, c'est une méchante qui ne cherche qu'à me faire du mal et me faire souffrir"
- On doit pas trouver "sympa" "oh elle est comme une enfant de 30 ans" 
Souvent ils savent pas se débrouiller tout seuls ou alors c'est la pagaille. On a l'impression qu'ils revassent, qu'ils oublient de faire des trucs mais des fois c'est tout le contraire. Comme ils ont peur d'oublier des trucs, ils passent leur temps à ranger
C'est une maladie qu'on met du temps à voir. Souvent c'est un adulte qui a cette maladie Borderline ou alors c'est un adolescent mais un enfant aussi peut l'avoir (en moins)
Mais en vérité, la maladie s'attrape quand on est un tout petit enfant, presque encore un bébé. Souvent ça arrive quand le bébé a eu des problèmes, des soucis et qu'il a pas pu grandir tranquillement.
(y'a d'autres maladies qui ressemblent à la maladie borderline mais qui s'attrapent quand on est grand)
- C'est tout bébé qu'on attrape la maladie
Cette maladie est "bizarre", il y a pas assez d'un produit dans la tête, dans le cerveau du malade.mais aussi c'est les parents, le papa et la maman qui l'ont fabriqué comme ça
On sait pas trop comment la maladie arrive
- des fois c'est parce que le papa et la maman n'ont pas pu bien s'occuper du bébé
- des fois c'est parce que le bébé est tombé sur la tête
- des fois c'est que le bébé a eu une grave maladie quand il était tout petit
... et des fois on sait pas trop comment il est tombé malade...
Des fois on croit que le malade il va mieux, qu'il est guéri mais ca s'appelle une "rémission". En vérité il est toujours malade et un jour ca recommence
Le malade.peut pas guérir tout seul. C'est pas possible sans les médicaments et le kiné du cerveau
C'est comme quand tu te casses une jambe, d'abord on doit la réparer et quand elle est réparée, le kiné vient te voir pour réapprendre à marcher. 
Là c'est pareil... 
On soigne le cerveau avec des médicaments et le kiné du cerveau qu'on appelle un "thérapeute" vient voir le malade et lui apprend par exemple à plus se mettre en colère ou à plus être triste.
Bien sur toute la famille doit aider le malade pour qu'il aille mieux
Nous devons aussi faire très attention car des fois, quand le malade a trop trop mal il se dit qu'il va se tuer pour aller mieux
Il faut alors faire très attention et lui dire que "c'est quand même mieux de prendre tes médicaments, non ?"
- Y'a que le docteur qui peut guérir la maladie
Si on se soigne bien avec le bon docteur, alors on guérit de cette maladie.
Y'a plein de maladies du cerveau qui se soignent pas bien mais celle la, oui. 
Pour ça, la seule chose à faire est d'aller voir le docteur qui connait bien cette maladie pour qu'il donne les bons médicaments (celui qui par exemple empêche de se mettre en colère sans raison) mais aussi les bonnes séances de "kiné" (thérapie) pour réapprendre les choses normales au cerveau qui était malade. C'est un peu long pour guérir mais ca marche
- Plus on ment au docteur, et plus il aura du mal à trouver la maladie
Quand le malade Borderline fait l'adulte, le grand qui va bien, des fois c'est vrai mais des fois il fait semblant
Y'a plein de malades et leurs amis qui pensent que c'est plus facile de parler au malade en lui parlant comme un enfant que comme un adulte.
On doit pas oublier que si le malade fait des trucs bizarres, c'est à cause de sa maladie, pas parce que "il est comme ça", c'est pas vrai et en plus il souffre, il est très triste de faire le "dingo"
- Un grand qui fait le fou-fou pour jouer à l'enfant c'est rigolo et c'est pas grave, mais si c'est très très souvent c'est embêtant
Et puis d'abord le malade, il n'est pas bête du tout, il est même intelligent même si souvent il se trompe et croit qu'il est "débile" et qu'il s'aime pas
Ah ils sont forts ces malades borderline, ils sont capables de faire croire que tout va bien !
Alors ceux qui savent que c'est pas vrai disent "c'est pas bien de mentir" mais souvent le malade fait ça pour pas faire de peine aux autres et surtout parce qu'il en a marre que personne autour de lui a réussi à voir qu'il était malade
- Un bon moyen pour qu'il fasse moins de mensonges et de lui dire quand on le crois pas
Les malades Borderline sont pas tous pareils. Il y a le "beaucoup malade" et le "pas beaucoup malade" et entre les deux.
  • Le "pas beaucoup malade" est un roublard qui arrive à cacher sa maladie. Si on fait pas attention alors on croit qu'il va bien. Y'en a qui ont même une famille, des enfants, des loisirs pour s'amuser, un travail compliqué, ... 

  • Lui, il se met en colère, il pleure, il fait le dingue quand il est tout seul dans sa chambre
  • Le "beaucoup malade", lui n'arrive pas à faire semblant. Il se met en colère devant tout le monde. Y'en a qui vont essayer de se faire du mal, d'autres vont manger comme des dingues (on appelle ça boulimie) ou plus du tout (anorexie). Pendant qu'il fait ces "trucs bizarres", il a moins mal
Quand le malade va pas bien et qu'on lui donne pas les médicaments pour aller mieux alors des fois il fait des trucs completement dingues
Des fois il mangue jusqu'à se rendre malade, il peut aussi boire beaucoup d'alcool, il peut aussi se mettre à crier, à frapper les autres, mais tout ça c'est pas parce qu'il est méchant
- C'est comme un rhume, les petits rhumes et les gros rhumes
Y'a aussi deux sortes de malades, mais qui font pas toujours pareil, des fois un malade va faire d'une certaine façon et des fois d'une autre.
  • Le "qui montre". Lui, il se met des fois en colère contre les autres sans raison, ça le calme. Des fois après, même si il le dit pas, il a honte d'avoir fait ça
  • Le "cacheur" qu'on appelle aussi "le malade silencieu" fait aussi des colères mais devant personne. Il fait des colères contre lui soit dans sa tête en se disant "je suis un imbécile, une débile", soit en se faisant mal.

  • Le "cacheur" a beaucoup plus mal, il est encore plus triste parce que personne voit rien.
Des fois celui "qui montre" se met à devenir "un cacheur". 
La c'est super embêtant parce qu'on se dit "Je suis bien content, il se met plus en colère, il va beaucoup mieux". Mais c'est pas vrai, c'est devenu "un cacheur", un roublard
- Même le cacheur montre qu'il est malade, mais il faut bien regarder
Quand c'est un "pas beaucoup malade" et "un cacheur" alors des fois, personne sait qu'il est malade le pauvre !
Souvent, le "pas beaucoup malade" se met en colère qu'avec les personnes qu'il connait bien
Et il le cache bien aux autres, c'est pour ça que quand celui qui est pas malade dit:
"Vous savez il va pas bien, il faudrait l'amener voir un docteur"
On lui dit, "Qu'est ce que tu racontes, tu exagères, il va bien". 
On lui dit ça parce que le malade, c'est "un cacheur"
- Quand on a l'habitude, souvent on fait plus attention, c'est bien alors de regarder si c'est pareil chez les autres
Des gros menteurs !
Souvent le malade dit rien ou dit à tout le monde "je vais bien". 
Mais quand quelqu'un d'autre dit "toi tu vas pas bien, tu devrais aller voir le docteur" alors, il dit à tout le monde "il est fou de dire que je suis malade, c'est lui qui est malade, il faut pas l'écouter, il dit n'importe quoi !"
C'est donc un gros menteur. 
C'est pas un gros menteur parce qu'il est méchant et qu'il aime mentir, c'est un gros menteur parce qu'il a peur qu'on lui fasse du mal et puis à cause de sa maladie il sait même plus que c'est des mensonges
Des fois on lui dit quelque chose et il répond en disant une bêtise ou en faisant le gros bébé, c'est parce qu'il arrive pas à dire "j'ai très mal, je suis très triste" et qu'il a peur de se mettre à pleurer...
- C'est mieux de le dire quand on pense qu'il a dit un mensonge
Y'a pas que le malade qui est un gros menteur
Y'a plein de gens autour du malade qui font semblant que tout va bien
Ils font ça gentillement, pour pas lui faire de peine, pour pas qu'il se mette en colère
C'est pas bien du tout de faire ca, on croit qu'on lui fait plaisir et qu'on le rend pas triste mais c'est pas vrai !
Le malade Borderline, si des fois il se met à pleurer ou si il se met en colère c'est pour dire "au secours, je suis pas bien, aidez-moi". 
Si quand il se met en colère, on fait semblant de rien voir, le malade se dit
"Je me mets en colère, je suis triste et eux ils voient rien ! ... ils me disent rien, mais alors ça veut dire qu'ils s'en foutent completement, ils m'aiment pas !" 
Et voila ! Patatra ! Catastrophe ! 
Le malade à qui on voulait faire plaisir est encore plus triste et encore plus malade !
- Ca vous fait plaisir à vous quand vous êtes triste et qu'on vous dit "c'est rien tu n'as pas mal" ?
Si tu as cette maladie, tu n'as pas à avoir honte, c'est pas grave d'être malade
C'est pas de ta faute si tu es malade ! 
Tu dois pas avoir peur d'en parler à tes parents, à ton entourage, à ta famille
Tu as honte toi quand tu as un gros rhume ou une angine ? Bien sur que non !
- C'est pas de ta faute si tu es malade !
- Comment le dire ?
On doit pas être méchant avec le malade
Si des fois il est "méchant" et si il a un "sale caractère", il faut pas lui dire "c'est de ta faute" parce que c'est pas vrai. 
Il a besoin qu'on l'aide et qu'on lui dise qu'on va l'emmener chez le docteur
- Tu n'as qu'à lui dire qu'il t'a fait de la peine mais sans dire qu'il est méchant
Le malade borderline a aussi beaucoup de qualités même si sa maladie peut l'empêcher de les montrer. Nous appelons cela être "émophane"TM - Emophane
Dernière chose
Ca sert à rien de se demander comment il a attrapé la maladie. 
Ca sert à rien de se dire "c'est de ma faute, si j'avais été plus gentil, peut-etre que..."
Non, tout ça, on s'en fout !
Ce qui est important c'est d'aider le malade, de l'amener voir le docteur qui saura le soigner et le guérir, ca c'est important !
- La maladie borderline elle s'attrape qu'une fois, pas comme un rhume. Alors on s'en fout de savoir comment on l'a attrapée
Page d'explication mais "pour les grands"
 
.
Pour qui est cette page ?


AAPEL - retour page explication de la maladie, mais "pour les grands"
 

,
Dernière mise à jour  2013
Copyright AAPELTM - Tous droits réservés
Auteur Alain Tortosa, psychothérapeute, président fondateur de l'aapel

.
.

(*) Il est évident que l'on ne peut pas dire que ce qui est écrit est la "vérité" au sens médical du terme. Voudriez vous que l'on emploie les mots dysphorie, décompensation, pensée noir et blanc, dissociation, ... avec des enfants ?
Je pense qu'il n'y a pas de "trahison" de la pensée du malade dans cette synthèse...
Si vous désirez donner votre point de vue, n'hésitez pas à nous contacter ou remplir nos questionnaires