AAPEL
Trouble borderline, histoires de proches

http://www.bpdcentral.com
Lettre de non-patients Borderline
(tous droits réservés)

Same page in english / Meme page en Anglais
Groupes de soutien — Histoire (Non-BPD Experiences)
Dr. Jekyll et M. Hyde. 
La partie la plus dure à accepter au sujet de la personne souffrant du syndrome borderline a été pour moi le coté "Dr. Jekyll et M. Hyde" du syndrome et de leur comportement.  Un moment j'étais blotti dans les bras de l'homme le plus doux et le plus gentil que je n'ai jamais rencontré.  La minute suivante je repoussais un tigre fâché qui essayait de verbalement me griffer à mort ...
AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite ou Borderline







Ne blâmez pas les patients Borderline pour ce qu'ils sont.
Le principal conseil que je donne aux gens impliqués avec un Borderline est de leur dire de se rendre compte que le patient Borderline ne vous a pas choisi pour vous infliger la douleur et les blessures de leur problème.  Cela m'a pris un certain temps pour me rendre compte que mon ex mari ex ne s'était pas délibérément mis à faire de ma vie une misère.  Cela serait arrivé, à un degré ou à un autre, peu importe la personne qu'il aurait épousé. Blâmer les partenaires Borderline pour ce qu'ils sont est futile à l'extrème et n'aide en rien la situation.  Ceci ne signifie pas que vous devez accepter la situation mais plutôt vous reconnaissez la situation pour ce qu'elle est et travaillez de ce point.

AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite ou Borderline









Ce que j'ai gagné en aimant quelqu'un avec un trouble Borderline.
J'ai appris beaucoup sur moi-même et mes capacités à vivre la vie pleinement, indépendamment de ce qui se produit autour de moi ou de ce que d'autres pourraient penser. J'ai également beaucoup appris sur les types de choix que je fais dans mes relations et j'ai gagné une quantité extraordinaire de perspicacité au sujet de mon passé, de mes modèles, et de mes attractions.  Je n'aurais pas eu l'occasion d'examiner et de m'interroger si profondément si cela n'avait pas été pour le patient Borderline.
J'ai appris à explorer le monde dans lequel je vis, particulièrement en termes d'essayer de nouvelles choses.  Et de beaucoup de manières l'adversité de faire avec le patient Borderline a cimenté une partie de mon sens de spiritualité. J'ai aussi beaucoup appris sur ma propre valeur et ma propre estime, à propos de ce qui est un comportement acceptable et de ce qui le n'est pas.  Mais aussi, au sujet de mes propres limites en tant que personne.  Et, d'une manière primordiale, au combien j'avais un grand sens de l'humour ! 
Et cela, comme Eleanor Roosevelt disait si admirablement "personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre consentement."

 

AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline

Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
 
 

2008