Points communs, differences entre dépression et trouble de la personnalité état limite borderline.
(depression majeur, depression atypique, dépression atypique, dépressions, depressions).

 Introduction:
Connexions entre trouble de la personnalité borderline et depression. Les liens entre dysphorie, dysthymie, depression et trouble borderline semblent indiscutables. Une étude de Koenigsberg émet l'hypothèse que les sequelles de chacun peuvent contribuer au développement de l'autre. Vous trouverez sur la dernière partie de ce document notre vision que nous espérons assez globale et à l'écoute de la souffrance
Same page in english / Meme page en Anglais
Critères DSM de la dépression
Données, études sur la dépression et l'état limite.
Ce qu'ils en pensent
Point de vue de l'Aapel
.
Données, études (statistiques, prévalence, comorbidité, co-occurence)
* Zanarini MC, Frankenburg FR, Hennen J,... - McLean Hospital, Belmont, USA.
Am J Psychiatry. 2OO4 - Axis I Comorbidité de troubles de l'axe I chez des patients souffrant de trouble borderline: Suivi sur 6 années et prediction du délai de remission.
OBJECTIF: Le propos de cette étude était d'évaluer la prévalence de troubles de l'axe I chez des patients souffrant de trouble borderline durant 6 années.
METHODE: Un interview semi structuré dont la validitée a été démontré a été utilisé pour évaluer la présence ou l'absence de troubles de l'axe I  chez 290 patients qui répondaient aux criteres DIBR du trouble borderline
Suivi sur 2 ans: 68.7% des patients souffrant de trouble borderline ont expérimenté une depression majeure sur la période

* Koenigsberg HW, Anwunah I, New AS, ... - Mood and Personality Disorders Program, Mount Sinai, New York, USA
1999 Depress Anxiety - Relations entre depression et trouble de la personnalité borderline.
L'occurrence fréquente de symptômes dépressifs chez les patients présentant un trouble de la personnalité limite a généré un intérêt considérable dans la nature même de la relation entre ces troubles.
En passant en revue les découvertes les plus récentes, nous proposons l'hypothèse la moins parcimonieuse que les troubles sont cooccurrent aussi bien parce qu'ils partagent des caractéristiques biologiques mais aussi que,les sequelles de chacun peuvent contribuer au développement de l'autre.

* Rogers JH, Widiger TA, Krupp A. - Department of Psychology, University of Kentucky, Lexington
1995 Am J Psychiatry - Aspects des depressions associées au trouble borderline.
OBJECTIF: Le but de cette étude était d'identifier empiriquement les aspects de dépression les plus associés au trouble de la personnalité borderline.
RESULTATS: Les aspects de la dépression les plus associés au trouble borderline étaient l'auto-condamnation, sentiment de vide, craintes de l'abandon, auto-destruction, et désespoir;  l'ennui et les plaintes somatiques n'ont montré aucune association.
CONCLUSIONS: La dépression liée à la pathologie borderline semble être à quelques égards unique, aussi bien que distincte de la dépression des non-borderline.

* Ionescu R, Popescu C. -
1989 Neurol Psychiatr (Bucur) - Troubles de la personnalité chez étudiants avec pathologie de dépression.
Dans un groupe de 111 étudiants avec une dépression, 70% présentaient en même temps un trouble de la personnalité
Les patients présentant des troubles de la personnalité avaient:  un déclenchement de la maladie à un plus jeune âge, une sévérité plus marquée de la dépression, une fréquence plus élevée des formes récurrentes et nonreactive de dépression

* Fava M, Farabaugh AH, Sickinger AH, Wright E,... - Depression Clinical and Research Program, Massachusetts General Hospital, Harvard Medical School, Boston USA.
2OO2 Psychol Med - Trouble borderline et depression.
Methode: Trois cent quatre vingt quatre (384) patients non hospitalisés(55% femmes - 45% hommes)  diagnostiqués avec dépression majeure
RESULTATS: Une proportion significative, 64% de nos patients déprimés répondent aux critères d'au moins un trouble de la personnalité co-occurrent

* Russell JM, Kornstein SG, Shea MT, ... - Dep of Psychiatry and Behavioral Sciences, The University of Texas Galveston
2OO3 J Clin Psychiatry - Dépressions chroniques et troubles de la personalité
635 patients diagnostiqués selon les critères DSM-III-R avec depression majeure chronique ou "double depression" (dysthymieavec depression majeur simultanée) étaient traités dans une étude en double aveugle durant 12 semaines.
Résultats: 46% des patients répondaient aux critères pour au moins un trouble de la personnalité de l'axe 2

* Mulder RT, Joyce PR, Luty - Dept. of Psychological Medicine, Christchurch School of Medicine, New Zealand
2OO3 J Clin Psychiatry. - Les liens entre troubles de la personnalité et ... pronostic chez patients depressifs.
Methode: Sujets avec depression majeure DSM III étaient recrutés...
Resultats: Parmi les 183 patients qui ont fait les tests de personnalité, 45% souffraient d'au moins un trouble de la personnalité

* Rossi A, Marinangeli MG, Butti G, Scinto A, ... - Dept. of Experimental Medicine, University of L'Aquila, Italy
2001 J Affect Disord.- Troubles de la personnalité chez les patients bipolaires ou depression.
L'association de troubles de l'humeur avec des troubles de la personnalité (PDs) est pertinent d'un point de vue clinique, diagnostique et pronostic. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons comparés la prévalence de troubles de la personnalité DSM-III-R chez des patients avec depression (n = 117) ou bipolaires (n = 71) les deux après récupération d'un épisode de dépression majeure ayant nécessité admission en hopital. La prévalence de troubles de la personnalité et comorbidité avec l'axe 1 étaient calculés. des Troubles de la personnalité évitante (31.6%), borderline (30.8%) et  obsessif-compulsif (30.8%) étaient les troubles de l'axe II les plus répandus chez les patients souffrant de dépression.

* Joyce PR, Mulder RT, Luty SE, ... - Dept. of Psychological Medicine, Christchurch School of Medicine, New Zealand
2OO3 Compr Psychiatry. 2OO3 - Trouble de la personnalité Borderline dans les depressions majeures:
Parmi les 183 patients depressifs participant a un essai aléatoire de traitement sur le long terme par fluoxetine et nortriptyline, 30 patients (16%) avaient un trouble de la personnalité borderline (TPL) ...
Les patients borderline déprimés avaient développé une depression à un age plus jeune, plus (+) de dépressions chroniques, plus (+) de problèmes d'alcool et de cannabis, et étaient plus enclin à avoir un passé de tentatives de suicide et d'auto-mutilation...

* Corruble E, Ginestet D, Guelfi JD. - Service de Psychiatrie, Hopital Paul Brousse, Villejuif, France
1996 J Affect Disord. 1996 - Comorbidité de troubles de la personnalité et depression majeure, une revue.
L'association de troubles depressifs majeurs avec trouble de la personnalité est pertinent en termes cliniques, therapeutiques et sur les aspects pronostics.
On pourrait estimer sur la base de ces revues qu'entre 20% à 50% des patients hospitalisés et qu'entre 40 et 85% des patients non hospitalisés souffrant de depression majeure ont un trouble de la personnalité associé.
Les troubles de la personnalité du groupe, en particulier borderline (10-30%), histrionique (2-20%) et antisocial (0-10%), semblent les plus présents.

* Bemi, pizza, lattanzi, perugi , 91 patients DSM-IV depressive with atypical features
  46% des personnes avec depression atypique ont un trouble de la personnalité borderline

* Tedlow J, Leslie V, Keefe BR... - Depression Clinical and Research Program, Massachusetts General Hospital, Boston
1999 J Affect Disord. - Comorbidité de troubles de l'Axe I et de l'Axe II chez des personnes souffrant de dépressions unipolaires avec attaques de colères.
OBJECTIF:  Nous avons évalué si des attaques de colère chez les patients ayant une dépression majeure sont associées à des taux plus élevés de panique ou de tout autres troubles de l'axe I ou II.
Methode:  306 malades non hospitalisés souffrant de dépression majeure ont été administrés.
Résultats: Conformément aux études précédentes, nous avons également constaté que les patients déprimés avec attaques de colère avaient des taux plus élevés et de façon significative de troubles de la personnalité dépendant, évitant, narcissique, borderline et antisocial que ceux sans attaques de colère.
Conclusion: Des attaques de colère semblent être associées à aucune pathologie spécifique comorbide de l'axe I, mais elles sont certainement liées avec certains troubles de la personnalité.

Autres données, merci de lire les données / études


Dépression et borderline, ce qu'ils en disent :
"Differentiation des autres maladies. La Depression n'implique pas l'instabilité et l'impulsivité,des comportements" (Daniel c Claiborn PH D, “Depression and bpd”, interview 2OO3)
"Dans le cas de dépression majeure il y a moins de labilité affective (émotionnelle) et moins d'impulsivité et souvent des relations plus stables" (Tim Pheil L.P.N, “Differential Diagnosis of Borderline Personality Disorder” , Bpd Sanctuary)

"Alors qu'un personne en depression subit d'habitude la même humeur pendant des semaines, une personne avec un trouble de la personnalité borderline peut éprouver des accès de colère intense, dépression et anxiété qui peuvent durer seulement quelques heures, ou tout au plus un jour"(“Borderline Personality Disorder”, psychology.about.com)

"La depression et le trouble de la personnalité borderline sont deux maladies différentes".
Dans le trouble de la Personnalité Borderline la souffrance peut s'accompagner de changements d'humeur, comportements impulsifs ("folies" de dépenses, abus de substance), auto mutilation ou comportement suicidaire, difficulté à maintenir des relations, alternance entre des extremes d'idéalisation et de dévalorisation, sentiment de vide similaire à la depression.
Les symptomes font partie du caractère ou de la personnalité du patient.
Dans le cas de la depression la souffrance peut s'accompagner d'humeur dépressive, sommeil perturbé, baisse de motivation et autres symptomes...
le patient ne souffre pas nécessairement de changements d'humeur ou d'impulsivité. Son état répresente l'humeur du patient mais pas sa personnalité" (HFHS MD-JM , “depression vs. borderline personality disorder”, medhelp international Fev 2000)


Point de vue de l'Aapel sur la depression et le trouble de la personnalité borderline:
Voici notre sentiment:

La dépression et le trouble borderline sont-ils deux troubles distincts ?
Oui, on peut avoir une depression sans être borderline et vice versa.

Peut-on avoir les deux, un trouble borderline ET une depression ?
Bien sur que oui, une personne borderline est plutôt disposée à faire des dépressions tout au long de son existence. Cela ne semble pas surprenant, le trouble borderline fonctionnant un peu comme un amplificateur d'émotions (dans les plus mais aussi dans les moins).

Existe t'il a fort lient entre Depression majeure et trouble de la personnalité ?
Oui.De nombreuses études conduites dans différents pays parviennent à la même conclusion. Environ 45% des personnes depressives souffrent aussi d'un trouble de la personnalité. Ce chiffre peut grimper jusqu'à 70% par exemple sur la population des étudiants dépressifs.

Une dépression peut-elle masquer un trouble borderline ?
Oui bien sur, cela peut être l'arbre qui masque la forêt et ne traiter que la dépression est alors la porte ouverte à l'échec du traitement.
Entre 10 et 30% des personnes souffrant d'un trouble depressif souffrent de trouble de la personnalité borderline. Ce chiffre peut grimper à 45% dans le cas des dépressions majeures

"Depuis qu'il / elle est traitée pour sa dépression, elle va beaucoup mieux !"
Cela n'est pas étonnant, les antidepresseurs se révèlent efficaces pour le traitement de la dépression mais aussi du trouble borderline.
Il est donc impossible de dire "il / elle va mieux avec son traitement, cela prouve qu'il / elle avait une dépression et non un trouble borderline".

Y'a t'il possibilité de savoir si c'est une "simple" depression ou une depression vécue par une personne borderline ?
Quand même, oui, nous ne sommes pas dépourvu d'indices

Voir pages
trouble borderline ou bipolaire
trouble borderline et hospitalisation
Liens
Familles-Dépression
Site de Christophe consacré à la famille et à la maladie mentale "Ce site concerne les familles dont un des membres a une maladie mentale, ou des difficultés affectives ou psychologiques."
AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline

Ouvrages sur le trouble
.

.
Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
depression et trouble de la personnalité.
depression et personnalité limite.
depression et trouble de la personnalité limite.
depression et trouble de la personnalité borderline.
dépression et trouble de la personnalité borderline.
dépression et état limite.
Dernière mise à jour  2013
www.aapel.org/depression
Copyright fédération AAPELTM - Tous droits réservés
Auteur  président fondateur de l'aapel
Association loi 1901 à but non lucratif